Chargement...

Information sur les frais


Frais facturés à l’investisseur


Aucun frais d’entrée ni aucun frais récurrent de gestion annuelle ne sont à prévoir.

L’investissement se faisant directement au capital de la société émettrice et non via une société intermédiaire, de type holding, l’investisseur ne supportera aucun frais ultérieurement à la souscription jusqu’à la cession de ses titres.

En cas de cession des titres avec une plus-value, Wine Funding prélève 20% de la plus-value réalisée.

Si l’investisseur fait le choix d’inscrire ses titres sur un compte-titre (par exemple un PEA), il supportera les frais y afférents et facturés directement par sa banque.

En cas de non réalisation de l’offre, aucun frais n’est facturé à l’investisseur.


Frais se rapportant aux prestations fournies à l’émetteur


Wine Funding facture des frais à l’émetteur relatifs aux prestations fournies en liaison avec la préparation à la levée de fonds sur la plateforme internet administrée par Wine Funding, à hauteur de 5% du montant levé.

Information sur les risques

VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LES AVERTISSEMENTS CI-DESSOUS CONCERNANT LES RISQUES LIÉS
AUX INVESTISSEMENTS EN ACTIONS AU CAPITAL DE SOCIÉTÉS NON COTÉES POUR DES PROJETS PRÉSENTÉS SUR WINEFUNDING.

L’utilisateur du site WineFunding est averti expressément des risques d'un investissement au capital d’une entreprise non cotée. Un tel investissement présente, notamment, les risques financiers suivants que tout utilisateur du site www.winefunding.com (ci-après désigné par le terme « vous ») est invité à étudier attentivement :


RISQUE DE PERTE EN CAPITAL


  • Le montant de l’investissement initial que vous réalisez en actions des sociétés non cotées sur WineFunding n’est pas garanti. Si la société cible ne parvenait pas à se développer conformément aux prévisions ou si elle était confrontée à des difficultés économiques, de gestion, d’aléas climatiques ou toute autre difficulté, les actions auxquelles vous avez souscrit peuvent perdre de la valeur pouvant aboutir jusqu’à la perte totale de votre investissement initial.

  • Remarque : dans le cas de la société "Les Amis de Cazebonne", destinée à acquérir 7 hectares de vignes en AOC Graves pour les confier en exploitation au Château Cazebonne, le prix d'acquisition des parcelles a été expertisé par la SAFER et est conforme au prix de marché, de sorte qu'en cas de nécessité, les parcelles de vignes pourront être cédées au prix de marché au moment de la cession et vous récupérerez ainsi la majeure partie du montant de votre investissement, hors frais.

  • Conseil : Diversifiez votre portefeuille d’investissement en investissant dans plusieurs entreprises des montants relativement faibles au regard de votre patrimoine.


RISQUE DE LIQUIDITÉ


  • Les titres de sociétés non cotées ne bénéficient pas d’une liquidité immédiate contrairement aux sociétés cotées en bourse. Votre investissement initial peut rester immobilisé pendant plusieurs années. Des conditions de marché défavorables peuvent notamment limiter ou empêcher la cession des actions à un tiers ou leur introduction sur un marché. En outre, les actions de la société étant souscrites par un nombre relativement faible d’investisseurs, la cession des actions entre investisseurs peut s’avérer impossible et aucune liquidité n’est assurée par WineFunding.

  • Conseil : N’investissez pas si vous souhaitez disposer de votre argent rapidement.


RISQUE D’ABSENCE DE DIVIDENDES


  • Les sociétés non cotées redistribuent rarement des parts du bénéfice imposable car elles sont réinvesties dans celles-ci.

  • Remarque : dans le cas de la société "Les Amis de Cazebonne", destinée à acquérir 7 hectares de vignes en AOC Graves pour les confier en exploitation au Château Cazebonne dans le cadre d'un bail à métayage, les dividendes seront proportionnels au résultat de la société et donc à la récolte.

  • Conseil : L'investissement en capital n’est pas adapté à un investisseur cherchant à obtenir un revenu fixe récurrent tiré de ses investissements puisque ledit revenu peut fluctuer voire être inexistant.


RISQUE DE DILUTION DES DROITS DANS LA CIBLE


  • La société cible peut faire l’objet d’une levée de fonds postérieure à votre investissement, il est possible que ce dernier se trouve dilué.

  • Conseil : n’investissez pas si vous ne souhaitez pas risquer la dilution de vos droits.

Il vous appartient donc d’apprécier l’opportunité de vos investissements en actions non cotées, en prenant en compte l’ensemble de ces risques en fonction de votre profil, de votre connaissance des instruments financiers, de vos objectifs et de l’ensemble de votre patrimoine.


RISQUE FISCAL


  • Il existe un risque de remise en cause, sur tout ou partie, des avantages fiscaux accordés aux investisseurs personnes physiques dans le cas où :
    (i) la Société ou les souscriptions cesseraient de satisfaire les conditions prévues à l'article 199 terdecies-0 A du Code général des impôts qui doivent être respectées dans la durée, notamment du fait de décisions prises par les associés en assemblée générale ou de la cession anticipée des titres de la Société ou des actifs détenus par la Société,
    (ii) les actions de la Société ne seraient pas conservées par les souscripteurs ou les donataires jusqu’au terme des délais fixés par la loi pour bénéficier des avantages fiscaux visés aux articles précités, et
    (iii) la Société rembourserait leurs apports aux investisseurs avant le 31 décembre de la septième année suivant celle de la souscription (sauf si le remboursement fait suite à la liquidation judiciaire de la société), notamment du fait des décisions prises par les associés en assemblée générale.

  • Par ailleurs, il existe un risque que :
    (i) le dispositif d'exonération annuelle d'ISF ne soit plus applicable pour le futur si la Société cesse de remplir les conditions d'éligibilité prévues à l'article 885 I ter du Code général des impôts, notamment à compter de la cession des titres de la Société ou des actifs détenus par la Société au terme de la période d’investissement et
    (ii) que tout ou partie des avantages fiscaux ne soient plus applicables ou remis en cause du fait d’un changement de la législation ou de la doctrine administrative applicables.

  • Enfin, WineFunding ne peut pas garantir que le respect des critères d’éligibilité prévus aux articles 885-0 V bis, 885 I ter, et 199 terdecies-0 A du Code général des impôts ne soient pas remis en cause par l’administration fiscale en raison :
    (i) d’une interprétation des textes différente de celle de WineFunding ou
    (ii) d’engagements non tenus ou de conditions d’éligibilité non respectées par la Société, notamment du fait des décisions prises par les associés.


RISQUE D’EXPLOITATION


  • Dans le cas de sociétés produisant du vin, la Société est exposée à un risque de perte et d’appel de fonds lié notamment à la variation de la production, tant en qualité qu’en volume. Afin de se prémunir en partie contre ce risque, la société peut constituer un fonds de roulement et souscrire des contrats d’assurance immobilière et d’exploitation pour faire face aux risques assurables : gel, grêle, catastrophes naturelles, tempêtes.
  • Toutefois certains risques tels que les maladies pouvant affecter les pieds de vigne, la sécheresse, la coulure de la vigne, le millerandage ou encore la baisse de qualité du vin ne peuvent être assurés.
  • La Société est également exposée à un risque de perte de marchés et risque de mévente du vin, lesquels peuvent dégrader le chiffre d’affaires de la Société.

Veuillez noter qu'il vous faut être inscrit sur WineFunding afin de pouvoir investir, conformément à la réglementation


Plus d'informations sur www.cazebonne.fr

75
WineFunders
350 000 €
Sur 300 000 €
Terminée

Ce projet a été terminé le 27/10/2019.

Pour accéder aux détails de l'investissement et aux différentes soucriptions,
rendez-vous à l'onglet "Les avantages".

WineFunding vous offre la premmière année des cadeaux de bienvenue.

Veuillez noter qu'il vous faut être inscrit sur WineFunding afin de pouvoir investir, conformément à la réglementation

Merci aux WineFunders

Tags

IR

Information sur les frais


Frais facturés à l’investisseur


Aucun frais d’entrée ni aucun frais récurrent de gestion annuelle ne sont à prévoir.

L’investissement se faisant directement au capital de la société émettrice et non via une société intermédiaire, de type holding, l’investisseur ne supportera aucun frais ultérieurement à la souscription jusqu’à la cession de ses titres.

En cas de cession des titres avec une plus-value, Wine Funding prélève 20% de la plus-value réalisée.

Si l’investisseur fait le choix d’inscrire ses titres sur un compte-titre (par exemple un PEA), il supportera les frais y afférents et facturés directement par sa banque.

En cas de non réalisation de l’offre, aucun frais n’est facturé à l’investisseur.


Frais se rapportant aux prestations fournies à l’émetteur


Wine Funding facture des frais à l’émetteur relatifs aux prestations fournies en liaison avec la préparation à la levée de fonds sur la plateforme internet administrée par Wine Funding, à hauteur de 5% du montant levé.

Information sur les risques

VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT LES AVERTISSEMENTS CI-DESSOUS CONCERNANT LES RISQUES LIÉS
AUX INVESTISSEMENTS EN ACTIONS AU CAPITAL DE SOCIÉTÉS NON COTÉES POUR DES PROJETS PRÉSENTÉS SUR WINEFUNDING.

L’utilisateur du site WineFunding est averti expressément des risques d'un investissement au capital d’une entreprise non cotée. Un tel investissement présente, notamment, les risques financiers suivants que tout utilisateur du site www.winefunding.com (ci-après désigné par le terme « vous ») est invité à étudier attentivement :


RISQUE DE PERTE EN CAPITAL


  • Le montant de l’investissement initial que vous réalisez en actions des sociétés non cotées sur WineFunding n’est pas garanti. Si la société cible ne parvenait pas à se développer conformément aux prévisions ou si elle était confrontée à des difficultés économiques, de gestion, d’aléas climatiques ou toute autre difficulté, les actions auxquelles vous avez souscrit peuvent perdre de la valeur pouvant aboutir jusqu’à la perte totale de votre investissement initial.

  • Remarque : dans le cas de la société "Les Amis de Cazebonne", destinée à acquérir 7 hectares de vignes en AOC Graves pour les confier en exploitation au Château Cazebonne, le prix d'acquisition des parcelles a été expertisé par la SAFER et est conforme au prix de marché, de sorte qu'en cas de nécessité, les parcelles de vignes pourront être cédées au prix de marché au moment de la cession et vous récupérerez ainsi la majeure partie du montant de votre investissement, hors frais.

  • Conseil : Diversifiez votre portefeuille d’investissement en investissant dans plusieurs entreprises des montants relativement faibles au regard de votre patrimoine.


RISQUE DE LIQUIDITÉ


  • Les titres de sociétés non cotées ne bénéficient pas d’une liquidité immédiate contrairement aux sociétés cotées en bourse. Votre investissement initial peut rester immobilisé pendant plusieurs années. Des conditions de marché défavorables peuvent notamment limiter ou empêcher la cession des actions à un tiers ou leur introduction sur un marché. En outre, les actions de la société étant souscrites par un nombre relativement faible d’investisseurs, la cession des actions entre investisseurs peut s’avérer impossible et aucune liquidité n’est assurée par WineFunding.

  • Conseil : N’investissez pas si vous souhaitez disposer de votre argent rapidement.


RISQUE D’ABSENCE DE DIVIDENDES


  • Les sociétés non cotées redistribuent rarement des parts du bénéfice imposable car elles sont réinvesties dans celles-ci.

  • Remarque : dans le cas de la société "Les Amis de Cazebonne", destinée à acquérir 7 hectares de vignes en AOC Graves pour les confier en exploitation au Château Cazebonne dans le cadre d'un bail à métayage, les dividendes seront proportionnels au résultat de la société et donc à la récolte.

  • Conseil : L'investissement en capital n’est pas adapté à un investisseur cherchant à obtenir un revenu fixe récurrent tiré de ses investissements puisque ledit revenu peut fluctuer voire être inexistant.


RISQUE DE DILUTION DES DROITS DANS LA CIBLE


  • La société cible peut faire l’objet d’une levée de fonds postérieure à votre investissement, il est possible que ce dernier se trouve dilué.

  • Conseil : n’investissez pas si vous ne souhaitez pas risquer la dilution de vos droits.

Il vous appartient donc d’apprécier l’opportunité de vos investissements en actions non cotées, en prenant en compte l’ensemble de ces risques en fonction de votre profil, de votre connaissance des instruments financiers, de vos objectifs et de l’ensemble de votre patrimoine.


RISQUE FISCAL


  • Il existe un risque de remise en cause, sur tout ou partie, des avantages fiscaux accordés aux investisseurs personnes physiques dans le cas où :
    (i) la Société ou les souscriptions cesseraient de satisfaire les conditions prévues à l'article 199 terdecies-0 A du Code général des impôts qui doivent être respectées dans la durée, notamment du fait de décisions prises par les associés en assemblée générale ou de la cession anticipée des titres de la Société ou des actifs détenus par la Société,
    (ii) les actions de la Société ne seraient pas conservées par les souscripteurs ou les donataires jusqu’au terme des délais fixés par la loi pour bénéficier des avantages fiscaux visés aux articles précités, et
    (iii) la Société rembourserait leurs apports aux investisseurs avant le 31 décembre de la septième année suivant celle de la souscription (sauf si le remboursement fait suite à la liquidation judiciaire de la société), notamment du fait des décisions prises par les associés en assemblée générale.

  • Par ailleurs, il existe un risque que :
    (i) le dispositif d'exonération annuelle d'ISF ne soit plus applicable pour le futur si la Société cesse de remplir les conditions d'éligibilité prévues à l'article 885 I ter du Code général des impôts, notamment à compter de la cession des titres de la Société ou des actifs détenus par la Société au terme de la période d’investissement et
    (ii) que tout ou partie des avantages fiscaux ne soient plus applicables ou remis en cause du fait d’un changement de la législation ou de la doctrine administrative applicables.

  • Enfin, WineFunding ne peut pas garantir que le respect des critères d’éligibilité prévus aux articles 885-0 V bis, 885 I ter, et 199 terdecies-0 A du Code général des impôts ne soient pas remis en cause par l’administration fiscale en raison :
    (i) d’une interprétation des textes différente de celle de WineFunding ou
    (ii) d’engagements non tenus ou de conditions d’éligibilité non respectées par la Société, notamment du fait des décisions prises par les associés.


RISQUE D’EXPLOITATION


  • Dans le cas de sociétés produisant du vin, la Société est exposée à un risque de perte et d’appel de fonds lié notamment à la variation de la production, tant en qualité qu’en volume. Afin de se prémunir en partie contre ce risque, la société peut constituer un fonds de roulement et souscrire des contrats d’assurance immobilière et d’exploitation pour faire face aux risques assurables : gel, grêle, catastrophes naturelles, tempêtes.
  • Toutefois certains risques tels que les maladies pouvant affecter les pieds de vigne, la sécheresse, la coulure de la vigne, le millerandage ou encore la baisse de qualité du vin ne peuvent être assurés.
  • La Société est également exposée à un risque de perte de marchés et risque de mévente du vin, lesquels peuvent dégrader le chiffre d’affaires de la Société.

Veuillez noter qu'il vous faut être inscrit sur WineFunding afin de pouvoir investir, conformément à la réglementation


Plus d'informations sur www.cazebonne.fr

75
WineFunders
350 000 €
Sur 300 000 €
Terminée

Ce projet a été terminé le 27/10/2019.

Pour accéder aux détails de l'investissement et aux différentes soucriptions,
rendez-vous à l'onglet "Les avantages".

WineFunding vous offre la premmière année des cadeaux de bienvenue.

Veuillez noter qu'il vous faut être inscrit sur WineFunding afin de pouvoir investir, conformément à la réglementation

Merci aux WineFunders

Tags

IR

Retour en haut de la page